Les bobos

Carnet des Bobos

Retournez au Carnet »

vendredi 30 novembre 2012

Morte campagne

Vous n’aurez finalement jamais vu le film « morte campagne » au complet. D’après-vous, quelle est l’histoire de ce film mettant en vedette Macha Grenon et Fabien Cloutier?

samedi 19 janvier 2013 - 0h00

C'est sûrement l'histoire d'une femme (Macha Grenon) qui est toute seul chez elle et là, le curé arrive en bicyclette et lui dit bonjour.Elle lui offre ensuite un morceau de pain au bananes qu'il accepte avec plaisir.Macha, quelque temps après, va en Afrique.En revenant, il y a un feu à la grange à côté de chez elle.Macha appelle donc le curé pour venir l'aider.En allent sauver les animaux de la grange, il mourut. Macha appela le docteur et lui dit qu'il était mort.Macha désida donc de retourner jouer au tennis.(rapport?!) J'ai fait le plus grossomodo possible.

Marilou, Longueil

lundi 14 janvier 2013 - 0h00

J'ai mis la main sur une copie VHS de ce film merveilleux grâce à Amazon/Thaïlande. J'ai découvert que Morte campagne a influencé Robert Bresson et Wim Winders par sa facture minimaliste, ses mises en abyme, la distanciation brechtienne des protagonistes et l'omniprésence d'une sexualité sulfureuse à peine refoulée. On ne saura pas étonné d'apprendre que l'Église catholique d'alors avait obtenu de Duplessis que l'on mette l'oeuvre à l'Index. Certains voulaient même que l'on brûle Macha Grenon...

Claude Gervais, Montréal

lundi 14 janvier 2013 - 0h00

J'ai mis la main sur une copie VHS de ce film merveilleux grâce à Amazon/Thaïlande. J'ai découvert que Morte campagne a influencé Robert Bresson et Wim Winders par sa facture minimaliste, ses mises en abyme, la distanciation brechtienne des protagonistes et l'omniprésence d'une sexualité sulfureuse à peine refoulée. On ne sera pas étonné d'apprendre que l'Église catholique d'alors avait obtenu de Duplessis que l'on mette l'oeuvre à l'Index. Certains voulaient même que l'on brûle Macha Grenon dans le Red Light... (Version corrigée) LOL

Claude Gervais, Montréal

jeudi 6 décembre 2012 - 0h00

Ce chef d'oeuvre raconte les états d'âme d'une femme dont les entrailles bouillonnent de vie et de désirs dans un Québec profond où toutes les passions sont interdites; après de multiples péripéties, des expériences de découvertes intenses et de longues introspections sussurées à la caméra, elle finit par accepter sa vraie nature et proclamer au monde entier qu'elle aime le tennis et le pratique en vêtements de couleurs et non en blanc.

B. Côté , Longueuil

samedi 1 décembre 2012 - 0h00

Je ne vais pas vous parler nécessairement de ce film, mais de la vedette féminine. Il faut savoir que Macha Grenon dont le nom véritable est Machim Grené était brigadière scolaire près des studios de TVA quand celle-ci fut remarqué par Robert L'Herbier le mari de Rollande Desormaux la célèbre chanteuse du Québec. Il s'était dit qu'elle pourrait faire une parfaite miss météo et c'est ainsi que débuta la carrière internationale de Machim Grené qui a dû changer de nom pour plaire aux réalisateurs de l'époque. Concernant le jeune Fabien Cloutier, il faudra attendre encore un peu de le voir dans des films de l'ONF.

Gilles Pelletier, Québec

Publier »