Les bobos

Carnet des Bobos

Retournez au Carnet »

vendredi 7 décembre 2012

Ouverture de restaurant

Lors de l’ouverture d’un restaurant, à qui Étienne et Sandrine veulent absolument parler et pour dire quoi?

vendredi 14 décembre 2012 - 0h00

Il faut ab-so-lu-ment parler aux différents critiques culinaires sur place pour les épater sur leur propre compréhension de la chimie des saveurs dans les plats du grand maître, avec l'espoir à peine avoué qu'un de leurs commentaires punchés et originaux se retrouvent cité dans le Voir ou La Presse.

B. Côté , Longueuil

samedi 8 décembre 2012 - 0h00

Nos joyeux platoniciens aiment bien faire parler d'eux et quand ils entrent au nouveau «bidet» ils dégagent une aura tellement pétillante que tout le monde tournent un regard vers eux. Étienne en profite pour racoler et si possible roucouler avec la petite caissière et Sandrine, elle, fait clignoter ses petits yeux comme si elle était une blonde et repérant par la petite porte vitrée battante le chef qui s'affaire à la cuisine à dessiner des abeilles avec son pochoir rempli de crème pâtissière (pas d'hier, mais d'aujourd'hui)(évidemment, jeux de mots ou jeux de mots . . .). Le nouveau «Bidet» aura de la concurrence bientôt avec l'ouverture du «W-C» juste en face qui a été retardé par les gens de l'Office de la langue française qui voulait que celui-ci porte le nom de: «Double-V-C», pour faire plus français, mais des bacheliers d'une université québécoise ont rétorqué que les gens auraient préférés: «Aux chiottes», mais personne sur le plateau n'auraient saisi la nuance.

Gilles Pelletier, Québec

Publier »