Les bobos

Carnet des Bobos

Retournez au Carnet »

mardi 22 janvier 2013

Merci !

Sandrine adore recevoir des cartes de remerciement! Si vous deviez lui en écrire une, ce serait pour la remercier de quoi?

lundi 11 février 2013 - 0h00

Toi et Etienne vous me faite tellement rire

adrien cloutier, Mont-laurier

dimanche 27 janvier 2013 - 0h00

Merci de me faire rire et de me faire sourire a chaque fois que je te voit au petit ecran;) Je t adore;) xx

Julie Samson, Blainville

vendredi 25 janvier 2013 - 0h00

Tellement année 2000 les Mercis!!... Mais bon, je vais pouvoir Twitter a mes amis du Plateau que je t'ai écris! That is so hot!!!! Merci d'être là et rendre hommage à mon quotidien! :)

Mélanie G, Plateau Mont-Royal

vendredi 25 janvier 2013 - 0h00

Merci de lire Écos Vedèttes à ma place!

Sophie, St-Alphonse-Rodriguez dans le 450 mais à la limite du 819 !!!

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

Merci !!!!!!! Sandrine d'être aussi superficielle... ne change pas.

ALX, westmonth

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

Je remercierais Sandrine pour sa bonne humeur contagieuse lorsqu'elle regarde avec mépris et dédain une personne assise sur un banc de parc en buvant une boisson gazeuse ''Le Choix du Président''. Rabaisser les gens, c'est ce que ça prend pour être à la hauteur. Merci Sandrine pour cette belle leçon de vie.

Eric, HoMa...parce qu'Hochelaga-Maisonneuve c'est dépassé.

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

merci inifiniment, Sandrine, de me Platea-iser, moi qui vient de Laval...quelle horreur...

Monik, Laval

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

Chère Sandrine, je t'envoie ces quelques lignes écrites sur une carte exclusive achetée à un artiste-papetier traditionnel à prix d'or pour te remercier de me faire subtilement sentir comme de la marde à toutes les fois que je ne suis pas à la hauteur de tes standards en matière de snobisme et de boboisme. Tu sais vraiment me faire voir à quel point ma vie n'a aucun sens sans un foulard Hermès, une paire de souliers Jimmy Choo et le dernier album surévalué de Rufus Wainwright dans mes écouteurs, et que boire un café au Tim Horton's est un péché sans nom car il ne se boit de café digne de ce nom que dans une brûlerie artisanale équitable à la déco techno-bohémienne au coeur du Plateau. Merci de déverser complaisamment les torrents de ton savoir culturel sur les berges de mon ignorance crasse et ignominieusement banlieusarde. Je te promets, le jour où j'arriverai à me trouver un 1 et demi hors de prix en vicinité du Plateau Mont-Royal, que je crierai à la planète entière que tu es ma bienfaitrice, mon coach de vie et la lumière qui guide mes pas dans la bonne société bien pensante et l'importance du paraître au-delà de l'être. Sincèrement, avec des yeux de petit chien battu et un relent de lichage qui sent sa dépendance affective, ton amie pour toujours, ou du moins jusqu'à ce que j'arrive à être plus "in" que toi.

B. Côté , Longueuil

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

D'être elle-même ("Merci d'être toi").

Majorie, Montréal

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

Merci de toutes ces informations très pertinentes sur les cupcakes!!! oui, des cupcakes !!!!!

Jo, Gatineau

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

Chère Sandrine, Merci de te faire la porte parole de tout ceux qui n'ont jamais vraiment écouté Star Académie ou Occupation Double. Sans toi, on croirait que c'est socialement acceptable.

Marie-Claude, Montreal, la ville à ne pas confondre avec la région

mercredi 23 janvier 2013 - 0h00

Lache pas Sandrine... être au paraitre pas au être.... tu la l'affaire.

Allan Thebest, Ville-Marie

mardi 22 janvier 2013 - 0h00

Chère Sandrine, voici quelques mots pour te remercier de ton excellente recette de «renversé aux ananas» que tu m'as refilée si gentiment quand nous nous sommes croisés chez «Soares» de la rue Duluth. J'ai bien tenté de suivre, étape par étape, ton aimable recette, mais comme je ne pouvais lire la fin de celle-ci, j'ai placé le tout au four et en sortant le moule j'ai échappé par terre le plat en criant: «Ciel, un renversé aux ananas». J'ai appelé tout de suite les amis platoniens pour les inviter à une dégustation inédite d'un met à la Sandrine (Noname) Maxou. Nous sommes maintenant tous convertis au «Renversé aux Ananas» à la mode Sandrine.

Gilles Pelletier, Québec (Ville froide aux Arrondissements en forme de squares.)

Publier »